Rechercher

Ce vendredi, lors de la rencontre autour de l'insertion des jeunes dans l'entreprise, à l'ITEP des Garrigues de Sanilhac (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)


Juin 2021

Une première rencontre entre le Club des entrepreneurs de l’Uzège et du Pont du Gard, l’ITEP des Garrigues et de nombreux partenaires s’est tenue ce vendredi matin à l’ITEP des Garrigues, à Sanilhac-Sagriès. Avec un objectif : avancer sur l’insertion professionnelle des jeunes, notamment ceux de l’Institut thérapeutique éducatif et pédagogique.

C’est l’histoire d’une double méconnaissance. D’un côté, des jeunes touchés par des troubles psychologiques qui les handicapent pour suivre une activité scolaire normale, souvent éloignés du monde de l’entreprise. De l’autre, des entreprises à la recherche de stagiaires et d’alternants qui ne connaissent bien souvent pas les ITEP et leur public. L’idée de cette première rencontre est donc de « changer les représentations que nous avons les uns des autres », résume Frédéric Audiger, le principal du collège de l’ITEP des Garrigues.

Car les jeunes qui s’y trouvent « peuvent acquérir des savoir-faire », poursuit-il, devant une assemblée composée de collectivités comme la CCPU, le Département, le PETR, mais aussi d’établissements scolaires ou encore du Haras national d’Uzès. Des possibilités souvent pas explorées. Alors il faut « qu’on casse les codes, qu’on se connaisse les uns les autres », estime Frédéric Audiger.

L’idée, initiée par l’ITEP et le Club des entrepreneurs présidé par Fanny Jorda-Iniguez, est de « créer du lien entre tous les acteurs du territoire », résume Jacques Gleyse, du Club qui compte aujourd’hui 140 adhérents. Or, « parfois les jeunes n’ont pas une image très précise du monde du travail, il faut sortir du cadre », affirme-t-il.

Tous les acteurs se sont dits enclins à chercher des solutions pour avancer sur cette problématique. Un premier pas encourageant qui en appelle d’autres pour aboutir à la création d’un réseau professionnel sur le territoire de l’Uzège Pont du Gard afin de mettre en relation la jeunesse et le monde du travail.


Archives